LE CHIEN DE GOYA

LE CHIEN DE GOYA

« c’est si difficile, c’est une alarme,
de se tenir là, au bord coupant de la lumière,
quand l’ombre réclame et envahit
corps et âme.

Chien dans l’eau, dans le ravin de l’être,
on dirait malgré tout – est-ce un rêve? –
ta tête posée sur le parapet
de chaque regard. »

>> SITE DE « ENCRE ET LUMIERE »

>>> Un article de Angèle PAOLI sur TERRES DE FEMMES