DERNIÈRES PAROLES DE PERCEVAL

 

 

dernières paroles de Perceval (2)

« J’avais chevauché toute la nuit, et entre les bras des arbres
je sentais la torche de la lune, froide et blanche, dévorer
mon armure. Ma monture appartenait à la terre,
la vie n’était plus que ce sourd et lourd galop, cet alphabet
de quelques sabots prenant et rendant au sol son langage. »

>>> Un article de Angèle PAOLI sur TERRES DE FEMMES

>>> Un article de Isabelle LEVESQUE dans TERRES DE FEMMES